"Cinquième Biennale de Paris" – Manifestation 4

Musée d'art moderne de La Ville de Paris

Paris, France

30 septembre-5 novembre 1967

Exposition de groupe

Pendant la “Cinquième Biennale de Paris”, au mur, près du bar, dans un lieu de passage et non dans une salle habituelle, quatre toiles de deux mètres par deux chacune, de Buren – Mosset – Parmentier – Toroni, une de chaque artiste, sont accrochées ensemble par ordre alphabétique de chaque auteur et forment un grand carré.

Devant ces toiles, un parallélépipède – posé au sol et entièrement recouvert des affiches de “Manifestation 4” reproduisant le portrait des quatre protagonistes – dissimule un projecteur de diapositives et un magnétophone.

Durant toute l’exposition, projection au plafond de séries de diapositives, chacune sur un thème particulier, et diffusion simultanée par haut parleur d’un texte didactique sur l’illusion de l’art, suivi de l’éclairage successif de l’œuvre de chaque artiste, accompagné,successivement, en voix off, de : “Pas la peinture de Buren, Mosset , Parmentier, Toroni.

- diapositives de Saint-Tropez : “L’art est illusion de dépaysement”.
Voix off : “Pas la peinture de Buren” (projecteur sur la toile de Buren),
Voix off : “Mosset” (projecteur sur la toile de Mosset),
Voix off : “Parmentier” (projecteur sur la toile de Parmentier),
Voix off : “Toroni” (projecteur sur la toile de Toroni).
- diapositives de zoo : “L’art est illusion de liberté”, idem.
- diapositives de Paul VI : “L’art est illusion de présence”, idem.
- diapositives du Chaperon rouge : “L’art est illusion de rêve”, idem.
- diapositives de course de taureaux : “L’art est illusion de sacré”, idem.
- diapositives des grandes eaux de Versailles : “L’art est illusion de merveilleux”, idem.
- diapositives de femmes nues : “L’art est illusion d’évasion”, idem.
- diapositives de fleurs : “L’art est illusion de nature”, idem.

Puis, sans aucune projection, et en voix off : L’art est distraction, l’art est faux, la peinture commence avec Buren, Mosset, Parmentier, Toroni.

Les quatre oeuvres restent éclairées pendant trois minutes, suivies de trois minutes d’arrêt, et les projections reprennent avec le son, pendant toute la durée de la Biennale.”

Dernière "Manifestation" du cycle à quatre.


Oeuvre(s) associée(s)

Peinture – Manifestation 4 Septembre 1967


Bibliographie

* Michel Claura: "Groupe Buren, Mosset, Parmentier, Toroni", in Cinquième Biennale de Paris : Manifestation Biennale et Internationale des Jeunes Artistes , Paris : musée d'Art Moderne de la Ville de Paris, Septembre 1967, p. 175, cit. p. 175.


* Jeanine Warnod: “Les jeunes peintres de la Biennale”, in Le Figaro , Paris : Le Figaro, 3 octobre 1967, pagination inconnue, cit. p. i.


* Marc Albert-Levin: “Le journal de la Biennale / Au Luna-Park de l’art contemporain (II)”, in Les Lettres françaises , Paris : Les Lettres françaises, n° 1203, 11 octobre 1967, p. 27-28, cit. p. 27, repr. p. 28


* Otto Hahn: “L’âge d’un peintre ne veut rien dire”, in L’Express , Paris, 28 octobre 1967, p. 126, cit. p. 126


* Jacques Jaubert: “Le musée d’Art moderne sera pendant un mois un banc d’essai pour tous les arts”, in Le Figaro Littéraire , Paris : Le Figaro, [novembre] 1967, p. 40, cit. p. 40


* Michel Claura: “Paris Commentary”, in Studio International , Londres : Studio International, janvier 1969, p. 47-49, anglais, cit. [pagination inconnue].


* Georges Boudaille: "Le cas Buren", in Les Lettres françaises , Paris : Les Lettres françaises, n° 1339, 17-23 juin 1970, p. 26, cit. p. 26


* Michel Claura: Actualité, in VH 101 , Paris : Éditions Esselier, n° 5, printemps 1971, p. 41-47, 5 ill., cit. p. 45, repr. p. 44.


* Daniel Buren: "Exposition–Position–Proposition (a) : Travaux faits entre Novembre 1965 et Mars 1972 et leur mode", in Documenta 5 , Cassel : Documenta GmgH / Verlagsgruppe Bertelsmann GmbH / C. Bertelsmann Verlag, 1972, p. 17.30-17.34 : français, cit. B6, p. 17.32, D1, p. 17.34.


* Lucy Lippard: “1967” [avec extraits repris de Manifestation 1 et Manifestation 4 - Buren, Mosset, Parmentier, Toroni], in Six Years: The dematerialization of the art object from 1966 to 1972 , New York : Praeger Publishers, 1973, p. 21-34, anglais, cit. p. 30


* Otto Hahn: "Le groupe BMPT, la mort supposée de l'art", in Art Press , Paris : Hubert Goldet, n° 12, juin/juillet/août 1974, p. 12-14, cit. p. 12


* Charles Le Bouil: "D'une brosse à reluire, la nouvelle peinture en France, plupart synoptique et topographie du territoire : ajouts et compléments", in NDLR : écriture/peinture , Paris, n° 1, été 1976, p. 23-27, cit. p. 24


* Claire Stoullig: "Éditorial", in Actualité des arts plastiques / Le support , Paris : C.N.D.P., n° 35, janvier-février 1977, p. VII-X, cit. p. VIII


* Gilbert Pélissier: "Daniel Buren", in Actualité des arts plastiques / Le support , Paris : C.N.D.P., n° 35, janvier-février 1977, p. 13-24, cit. p. 15, 18, repr. coul. diapo.


* Charles Le Bouil: "quelqu'un / personne / digressions préliminaires à toutes fins utiles", in Toponymies , Limoges : : Éditions A.R.S.I.C., n° 2/3, été 1979, n.p., cit. n. p.


* Nelly Colin: "Les bandes à Buren", in Lyon Figaro , Lyon, 14 novembre 1986, p. 32-33, cit. p. 32


* Anne Baldassari, Daniel Buren: "Entrevue", in Daniel Buren / Entrevue : Conversations avec Anne Baldassari , Paris : Musée des Arts Décoratifs / Flammarion, 25 mars 1987, p. 9-87, cit. p. 22, repr. p. 21


* Marie Luise Syring: "BMPT oder Die Erklärung über eine Kunst, die sich nicht als solche ausgibt", in Kunst in Frankreich seit 1966 , Cologne : DuMont Buchverlag, DuMont Taschenbücher, 1987, p. 56-60, allemand, cit. p. 58


* Alfred Pacquement: "Insistant monologue de muet", in Michel Parmentier , Paris : Centre national des arts plastiques, 1988, p. 7-14, cit. p. 10, 11


* Jean-Marc Poinsot: "Histoire d'une œuvre inachevée", in Michel Parmentier , Paris : Centre national des arts plastiques, 1988, p. 15-27, repr. p. 25


* Daniel Buren: "Légendes", in Daniel Buren : Photos-Souvenirs 1965-1988 , Villeurbanne : Art Édition, 1988, p. 283-317, cit. p. 284, repr. n° 20, 21


* Philippe Simonnot: "L'excès d'horreur et l'indignité", in Doll'Art , Paris : Gallimard, Au vif du sujet, octobre 1990, p. 209-232, cit. p. 230


* Benjamin H. D. Buchloh: "Von der Ästhetik der Verwaltung zur institutionellen Kritik", in Um 1968 : konkrete Utopien in Kunst und Gesellschaft , Cologne : DuMont Buchverlag, 1990, p. 86-99, allemand, cit. p. 95


* Jean-Marc Poinsot: "Daniel Buren, 120 peintures", in Collection : Christian Boltanski, Daniel Buren, Gilbert & George, Jannis Kounellis, Sol LeWitt, Richard Long, Mario Merz , Bordeaux : CAPC Musée d'art contemporain , juin 1990, p. 65-69, cit. p. 65


* Luc Lang: "L'atlas et le calendrier", in Collection : Christian Boltanski, Daniel Buren, Gilbert & George, Jannis Kounellis, Sol LeWitt, Richard Long, Mario Merz , Bordeaux : CAPC Musée d'art contemporain , juin 1990, p. 71-75, cit. p. 71


* Alain Coulange, Daniel Buren, Pascal Pique: "Entretien avec Daniel Buren" [par Alain Coulange et Pascal Pique], in Daniel Buren : Ombre - Lumière - Reflet. Travail in situ , Dijon / Cluny : Le Coin du Miroir / Ville de Cluny, 1992, p. 4-22, cit. p. 8


* Robert Fleck: "Chronologie", in Centre Paris : Peinture et société à Paris depuis 1960 / Zentrum Paris : Malerei und Gesellschaft in Paris seit 1960 , Klagenfurt : Ritter Verlag, 1993, p. 10-249, français, allemand, cit. p. 56


* Nadine Pouillon: "Daniel Buren", in La Collection du Musée national d'art moderne — Acquisitions 1986-1996 , Paris : Centre Georges Pompidou, décembre 1996, p. 78-80, cit. p. 78


* Daniel Buren, Jérôme Sans: , in Au sujet de ... / Entretien avec Jérôme Sans , Paris : : Flammarion, collection "La Boite noire", septembre 1998, cit. p. 43-44.


* Michel Claura: "Paris Commentary", in Conceptual art: a critical anthology , Cambridge, Massachusetts / Londres : The MIT Press, Décembre 1999, p. 82-87, anglais, cit. p. 84.


* Keren Detton: (1964-1966)", "(1967)", "(1975)", "(1980)", "(1985-1986)", "(1987)", "(1995), in Beaux Arts magazine / Buren / Rétrospectif / Actif , Paris : Beaux Arts SA, hors-série, juin 2002, p. 10, p. 18, p. 46, p. 52, p. 60, p. 66, p. 70, cit. p. 19, repr. p. 19


* “B.M.P.T.”, in L’art moderne et contemporain , Paris : Larousse, Décembre 2006, p. 228-229., cit. p. 229.


* Benjamin H. D. Buchloh: “The Group That Was (Not) One: Daniel Buren and BMPT”, in Art Forum , New York : Art Forum, mai 2008, anglais, cit. p. 313.


* , in Conceptual Art , Knokke-Le-Zoute : Galerie Ronny Van de Velde, août 2014, néerlandais, anglais, cit. p. 44, 45


* Valérie Dupont: "Créer collectivement en 1968", in Les Malassis, une coopérative de peintres toxiques (1968-1981) , Montreuil : L'échappée, octobre 2014, p. 41-48, cit. p. 47